MINÉRAUX RARES QUEST DÉPOSE UN AVIS D'INTENTION DE FAIRE UNE PROPOSITION EN VERTU DE LA LOI SUR LA FAILLITE ET L’INSOLVABILITÉ (Canada)

Montréal, Québec, (Globenewswire – 5 juillet 2017) – Minéraux rares Quest Ltée. (TSX: QRM) (la « Société » ou « Quest ») annonce aujourd’hui que la Société a déposé un avis d'intention de faire une proposition (« Avis d’intention ») conformément aux dispositions de la partie III de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité (Canada) (la « LIF »).

Conformément à l’Avis d’intention, PricewaterhouseCoopers (« PwC ») a été nommé Syndic dans les procédures entreprises par la Société et appuiera la Société dans ses efforts de restructuration.

Ce dépôt fait suite à l’étude exhaustive des options ouvertes à la Société suite à la décision d'un grand conglomérat industriel ayant des intérêts dans la construction, les mines et les hydrocarbures de ne pas effectuer l’investissement dans le projet Quest, tel que prévu dans le Protocole d’entente signé le 2 novembre 2016.

Le dépôt de l'Avis d'intention a pour effet de suspendre automatiquement les procédures pendant 30 jours ce qui protégera la Société et ses actifs de réclamations de créanciers alors que la Société entreprend ses efforts de restructuration. Cette période de 30 jours peut être prolongée avec l'approbation de la Cour supérieure du Québec.

La Société est d’avis que l’action qu’elle a prise est dans l’intérêt de tous ses partenaires, car elle donne à la Société le temps et les ressources de poursuivre la recherche d'autres sources de financement ou d’être fusionné ou acquise par une autre société.  Il ne peut y avoir aucune garantie que la Société réussira à obtenir le financement requis ou à atteindre ses objectifs de restructuration. L'échec de la Société à atteindre ses objectifs de financement et de restructuration aura vraisemblablement pour conséquence d’entrainer la faillite de la Société.

La Société fournira des mises à jour concernant les prochaines étapes du processus lorsque celles-ci auront été déterminées.

La Bourse de Toronto (TSX) a indiqué que les négociations sur les titres de la Société seront suspendues. Le TSX mettra la Société sous surveillance eu égard au retrait d’inscription afin de satisfaire aux exigences de maintien de l'inscription conformément au processus d'examen accéléré. Il n'y a aucune certitude quant au moment ou à la probabilité que les titres pourront être négocié à nouveau à la Bourse de Toronto.


Conseil d’administration

Quest est heureuse d’annoncer que Dr. Dirk Naumann, président et chef de la direction, a joint le conseil d’administration de la Société.  Me Neil Wiener a remis sa démission à titre d’administrateur pour des motifs personnels. 

La direction et les administrateurs de Quest offrent leurs sincères remerciements à Me Wiener pour son appui indéfectible à l’organisation depuis 2007.  Les administrateurs regrettent d’avoir dû accepter sa démission.

Nouvelles coordonnées de la Société

Depuis le 1er juillet 2017, les bureaux de la Société sont situés au 1200 avenue McGill Collège, bureau 1100, Montréal, Québec, Canada H3B 4G7, téléphone : 514 228-0377.

À propos de Quest

Minéraux rares Quest Ltée (Quest) est une société canadienne qui vise à devenir un producteur intégré d’oxydes d’éléments de terres rares, et à devenir un acteur important dans la chaîne mondiale d'approvisionnement de métaux de terres rares.

Quest est dirigée par une équipe de gestionnaires qui possède une vaste expérience dans le traitement chimique et métallurgique. Quest se concentre sur le développement d’importantes installations d'hydrométallurgie et de raffinage à Bécancour (Québec) pour séparer et produire des oxydes d’éléments de terres rares. Ces installations industrielles traiteront le concentré de minerai extrait de ses propriétés  minières du complexe Lac Strange dans le nord du Québec, ainsi que le recyclage des luminophores pour lampes utilisant le procédé de « sulfatation sélective thermique (SST) »1 de Quest - un procédé efficace et respectueux de l'environnement.

Déclarations prospectives

Le présent communiqué contient des déclarations qui peuvent constituer de l’« information prospective » ou des « déclarations prospectives » au sens de la législation canadienne applicable en matière de valeurs mobilières. L’information et les déclarations prospectives peuvent inclure, entre autres, des déclarations concernant les plans futurs, les objectifs ou la performance de Quest, notamment la préfaisabilité économique ou technique du projet de terres rares du complexe Lac Strange, un financement futur par Quest ou toutes hypothèses sous-jacentes à ce qui précède. Dans ce communiqué, des mots tels que « peut », « serait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s’attendre à », « anticiper », « avoir l’intention », « planifier », « estimer » et des mots similaires et leur forme négative, servent à identifier les déclarations prospectives. Les énoncés prospectifs ne doivent pas être interprétés comme des garanties de rendement ou de résultats futurs et ne sont pas nécessairement des indications exactes à savoir si, à quel moment ou par qui, telle performance future sera atteinte. On ne peut garantir que les événements anticipés dans l’information prospective se produiront, y compris la réalisation du projet de terres rares du complexe Lac Strange ou tout financement par Quest, ou que si l’un d’eux se produit, quels avantages en tirera Quest.

Toute déclaration ou information prospective se fonde sur l’information disponible au moment où elle est formulée ou sur l’opinion émise de bonne foi par la direction quant aux événements futurs et ces déclarations ou informations sont assujetties à des risques, à des incertitudes, à des hypothèses et à d’autres facteurs imprévisibles, connus ou inconnus, dont plusieurs sont indépendants de la volonté de Quest. Ces risques, incertitudes et hypothèses comprennent, entre autres, les estimations des coûts en capital et des coûts d’exploitation établis à partir du tonnage, de la teneur des ressources à extraire ou à traiter et des taux de récupération, ainsi que ceux qui sont décrits dans la notice annuelle de Quest datée du 19 janvier 2017 à la rubrique « Facteurs de risque» et dans le rapport de gestion de Quest pour l’exercice terminé le 30 avril 2017 à la rubrique « Facteurs de risque », ces deux documents étant disponibles sur les sites Internet SEDAR (www.sedar.com), et ils pourraient faire en sorte que les faits ou les événements réels diffèrent sensiblement de ceux indiqués dans toute déclaration prospective. Quest n’a pas l’intention ni ne s’engage d’aucune façon, à mettre à jour ou à réviser toute déclaration ou information prospective contenue dans ce communiqué pour refléter des événements, des circonstances ou d’autres éléments futurs, sauf si les lois applicables l’y obligent.

 

Pour information :

Julie Masse
Vice-présidente, Communication
+ 514 228 0377
info@questrareminerals.com

 

Breveté